Les 5 idéaux

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute colère.

Quand nous avons perdu le contrôle face à une situation ou une personne, nous nous sentons « envahis » par cela et nous sommes en colère.

Pour nous libérer de la colère, deux possibilités s’offrent à nous :

  • si la colère est trop forte, nous pouvons aller l’exprimer « ailleurs » en criant dehors, en frappant un coussin, ou bien en utilisant nos talents créateurs et artistiques,
  • ou si nous parvenons à prendre du recul, nous pouvons jouer les spectateurs de nos émotions et les laisser exister sans nous envahir.

Enfin, il est important de ne pas se culpabiliser de ressentir de telles émotions.

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation.

L’inquiétude naît souvent de notre peur du changement, de l’inconnu et de ce qui pourrait nous arriver demain.

Il y a chaque semaine deux jours qui devraient être exempts de crainte et d’appréhension : HIER, avec ses erreurs, ses soucis, ses peines mais hier n’est plus, et DEMAIN, avec ses erreurs possibles, ses fardeaux, ses espérances mais demain n’existe pas encore. Il reste AUJOURD’HUI, ici et maintenant.

Si un problème a une solution, pourquoi se préoccuper ? Si un problème n’a pas de solution, pourquoi se préoccuper ? Nous devons essayer de nous recentrer pour revenir à l’instant présent afin de retrouver la confiance en la vie et en nous.

Juste pour aujourd’hui, je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, j’honore mes parents, mes professeurs et mes aïeux.

En Asie, le respect pour l’enseignant, et pour l’enseignement, est automatique et spontané. On comprend par « enseignement » toute expérience qui nous aide à nous transformer et par « enseignant » toute personne qui nous aide à vivre l’expérience. Donc sachons apprécier chaque expérience avec un regard neuf, chaque personne comme porteuse de l’étincelle de vie et sachons remercier pour tout cela.

Juste pour aujourd’hui, je vis ma vie honnêtement.

Le désir de reconnaissance et la peur d’être rejeté nous poussent à jouer des rôles et à renier certains aspects de notre personnalité. Vivre sa vie honnêtement, c’est être honnête vis à vis des autres mais également vis à vis de soi. C’est assumer ce que nous sommes, ce dont nous avons besoin et se comporter en conséquence.

Juste pour aujourd’hui, je respecte la vie autour de moi sous toute forme.

Cet idéal nous invite à vivre en harmonie sur notre planète, tout en restant fidèles à ce que nous sommes ; en respectant dans leur mode de fonctionnement respectif, les quatre règnes : humain, animal, végétal, minéral, et les quatre éléments vitaux : terre, eau, feu, air, issus de l’énergie universelle.

Il fait également référence au fait que tout ce qui se passe en nous se reflète dans notre vie. Et que notre manière d’appréhender le monde influence nécessairement notre existence et réciproquement.